europe dangerUnion européenne : les groupes de pression anti élevage agissent de nouveau


Le 15 juin, des groupes de pression qui s’opposent à l’importation de tout animal exotique en Europe donneront une série de conférences à destination des parlementaires. Leur but : faire durcir la législation et, au final, obtenir l’interdiction de l’introduction de tout animal exotique dans l’espace communautaire.

Si la question mérite débat dans toute société démocratique, il est alarmant de n'y voir citer aucun représentant des éleveurs ou des animaleries voire des possesseurs au sens large des espèces concernées.

Le but final de cette organisation est évidemmant l'interdiction de toute utilisation de l'animal que ce soit pour l'alimentation, les loisirs, le travail ...

Dans son message d’introduction, l'Intergroupe sur le bien-être et la conservation des animaux (Intergroup of the welfare and conservation of the animals) vise absolument tous les animaux.

Il y a plus de 200 millions d'animaux de compagnie en Europe, y compris mammifères, oiseaux, reptiles, amphibiens et poissons.
La CITES réglemente le commerce de seulement une fraction des espèces sauvages par l'utilisation de quotas ou interdictions pures et simples sur les espèces, en fonction de leur état de conservation.
Cependant, il y a des preuves que l'importation d'animaux exotiques pour leur commerce menace la survie des populations sauvages.
L'absence de législation appropriée sur les animaux exotiques peut entraîner de graves problèmes de bien-être et peut être préjudiciable à la biodiversité, mais aussi avoir un impact négatif sur la santé publique, et présenter également un danger pour la santé des autres animaux.
Cet événement vise à sensibiliser les décideurs politiques européens et d'explorer les possibilités d'une meilleure régulation du commerce d'animaux exotiques.

http://www.animalwelfareintergroup.eu/2016/05/26/forthcoming-event-on-the-exotic-pet-trade/


Il est de plus en plus urgent que tous les éleveurs européens, et notamment les éleveurs de loisirs, se regroupent de façon à contre balancer les actions de ces groupes de pressions riches et influents.
Il est évident que ces groupes de pression n'obtiendront pas tout ce qu'ils désirent ... pour le moment !
Mais chacune de leur "victoire" restreint un peu plus la liberté des éleveurs de loisir que nous sommes.


 

proposition_pub3.jpg