Gauloise doree saumoneeLa gauloise dorée saumonée


Les volailles ont sans doute été parmi les premiers animaux à être domestiqués par l’homme. La poule l’aurait été il y a plus de 8000 ans en Asie où vivent encore les premiers coqs sauvages.

Gauloise doree saumonee coqLa gauloise dorée est une descendante de ces coqs sauvages, elle a subi très peu de mutations génétiques pour arriver à la race qu’elle est aujourd’hui.
La gauloise dorée est parvenue en France probablement à l’occasion d’invasions et par l’intermédiaire de navigateurs.

Le coq est apparu dès l'antiquité sur les monnaies gauloises et il est parfois accompagné, à partir du 16è siècle, du roi de France sur les gravures et les monnaies.
Napoléon, lui, a abandonné le coq, estimant qu’il n'avait point de force et qu’il ne pouvait être l'image d'un empire tel que la France.
Aujourd'hui, le coq gaulois est surtout utilisé pour évoquer la France, à l’étranger, comme emblème sportif.

Pratiquement tous les Français l'ignorent : le coq gaulois, emblème de la France, est en voie de disparition. 
Encore très présent au 19è siècle, il s’est raréfié au 20è. La création de nouvelles races par croisement (à des fins de productivité ou d’ornement) ainsi que les guerres successives, ont bien failli faire disparaître notre emblème national.
Aujourd’hui une poignée d’éleveurs amateurs lutte pour sa sauvegarde.

« Dans le parc où vivent mes gauloises dorées, l’herbe y est présente toute l’année, afin de procurer la verdure qui leur est nécessaire à la brillance de leur plumage et l’épanouissement de chacune. »
L’espace et les perchoirs sont très importants pour l’élevage de cette race.

Le coté sauvage ne peut être mis de côté.
Les petits parcs d’élevage provoquent bien souvent des bagarres, du picage et une mauvaise croissance de l’animal, impliquant une dégénérescence de la race.

Aujourd’hui, les sujets mâles et femelles ont bien trop souvent une masse inférieure au standard (2kg500 pour le mâle et 2kg pour la femelle).

Gauloise doree saumoneeLa poule n’a pas très bonne réputation de couveuse, mais se révèle être une très bonne mère.
Le nid soigneusement caché accueille entre 12 et 16 œufs. La couvée dure 21 jours
L’animal, très peu sujet aux maladies (adulte), appréciera une alimentation diversifiée, sa rusticité le rend facile à détenir. Une cabane est nécessaire pour relever les œufs ainsi que pour l’élevage artificiel, car les poussins sont fragiles les deux premiers mois.

La gauloise dorée est surprenante. Parfois il est difficile de l’approcher, mais certains sujets font preuve d’une grande complicité avec leur propriétaire. Il n’est pas difficile, pour des sujets nés au foyer familial, de voir des coqs et poules manger dans la main ou même de suivre leur « maître » partout où il va.

Une association dynamise un site Facebook et crée régulièrement des rassemblements pour continuer à promouvoir la race : « Le Bresse Gauloise Club de France ».
Éleveur amateur depuis 2010, j’œuvre avec ma femme pour garder une génétique diversifiée et à l’amélioration de notre élevage, afin d’avoir chaque année des animaux proches du standard établi par la SCAF.


 Damien Vidart : 06 27 11 02 55 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

proposition_pub1.jpg