Musée paysannerieVoyage d'études de la Société d'Ethnozootechnie dans « la baie du Mont-Saint-Michel - Terre et mer » - (31 Août - 3 Septembre 2011)


Le « Musée de la paysannerie », à Bagner-Morvan, retint notre attention à trois titres différents. Le musée lui-même d'abord. Il a été créé de toutes pièces par M. Xavier Romé, exploitant agricole qui, en 1970-80, était « affolé » de voir la rapidité avec laquelle les objets de la vie traditionnelle disparaissaient, dans l'indifférence générale. Il se mit alors à les collecter et a construit lui-même des bâtiments pour exposer tout ce qu'il a pu récupérer.

Intérieur du muséeMachine a coudreLa récente mise aux normes a posé des problèmes et, de son côté, le nombre de visiteurs se réduit. Le musée, consacré à une thématique classique dans nos voyages, nous a paru particulièrement intéressant en raison de la grande diversité de ce qui y est présenté.

Le second thème d'intérêt fut l'exploitation elle-même, reprise par le fils qui, très sensibilisé au patrimoine agricole régional, augmente peu à peu, dans son troupeau de bovins la part des races locales. Il nous fut donc possible de voir et revoir des Bretonnes, Froments du Léon, Armoricaines mais aussi, cerise sur le gâteau, des vaches « Canadiennes », dont peu d'entre nous avaient entendu parler. Rien à voir avec la Holstein (qui s'appela volontiers « Holstein canadienne » à ses débuts en France) : il s'agit d'une race québécoise, qui est censée descendre d'animaux partis de St-Malo et de Honfleur entre 1610 et 1630. Elle serait restée pure jusque vers 1960 mais, croisée alors avec de Cafetieresla Brown Swiss, elle ne compterait plus aujourd'hui que 150 vaches au Québec. Quelques sujets ont été introduits en France par des canadiens venus s'installer dans l'Ouest. Certains éleveurs bretons estiment, à juste titre selon nous, qu'il est logique de considérer la Canadienne comme n'étant pas étrangère à leur patrimoine et d'aider à sa conservation.

Exploitant actuellement ses animaux en système allaitant, M. Romé envisage de s'orienter vers le lait et une production de fromage à la ferme, en commençant par traire les Canadiennes, dont le lait est particulièrement riche ▪


Les extraits ci-dessus sont repris (avec autorisation) de la revue de la Société d'Ethnozootechnie, dont vous connaissez tous le Président : Bernard Denis.
Nous le remercions vivement.


 

 

Baratte

 
Vaches armoricaines
Vaches armoricaines
 
Vaches canadiennes
Vaches canadiennes
 
  
Taureau canadien
  
Froments du Léon
Froments du Léon
 
Bretonnes pie noire
Bretonnes pie noire
   anes

 

 

 

 

 

 

 


 

 

proposition_pub3.jpg