ShropshireSystème de productions complémentaires


Il s'agit d'un système naturel utilisant des pommes, des poules, des oies et des moutons.
Nous l'avons découvert lors de la visite de la ferme de M. Jean-Yves Fillatre, à Macey, qui produit des pommes à couteau dans un verger de neuf hectares.

La production est "biologique" depuis 1987 et comprend 200 à 230 tonnes de fruits par an, soit la moitié de ce qui s'obtient en "conventionnel".

Mouton vergerUne originalité zootechnique nous surprit : l'agriculteur souhaitait instaurer un système verger/prairie, connu depuis longtemps mais rarement rencontré. Le mouton Shropshire fut retenu à cause de sa réputation de ne pas consommer les écorces des arbres, ni les petits conifères également présents, vendus comme sapins de Noël.

Des oies d'Alsace ont été également introduites afin que la complémentarité des habitudes alimentaires des deux espèces permette de mieux exploiter les ressources végétales. Il est toutefois un point où elles ne jouent pas : ni le mouton ni les oies ne consomment les orties, sauf si on les coupe et les fait sécher.
Le Shropshire et les oies d'Alsace sont rustiques, ne connaissent pas de parasites communs et, avec des chargements de trois brebis et dix oies à l'hectare, tout se passe bien. Il s'ajoute aussi une troupe de 40 poules, pour compléter la logique du système verger/prairie.

La présence d'animaux permet de maîtriser l'enherbement et, la plupart des insectes qui posent problème aux pommes ayant une part de leur cycle dans le sol, ils sont en partie Coq vergerconsommés par les poules.
Cela dit, M. Fillatre nous rappela qu'il ne faut pas se faire d'illusions :
même en "bio", il faut traiter, à raison d'une vingtaine de pulvérisations par an (notamment à base de cuivre à micro-doses) ; à titre comparatif, les pommes Golden du Limousin subissent 35 interventions fongicides dans le même temps.

La sélection sur la résistance, conduite par l'INRA depuis 25 ans sur une base de génétique factorielle, paraît être une impasse.


 

Professeur Bernard Denis

 

 

 

proposition_pub1.jpg