Capafrance2

CAPA France


Le but premier de cette association loi 1901 est d'informer, aider et soutenir les éleveurs qui souhaitaient se mettre en conformité par rapport aux législations sur la faune sauvage captive.

Capa1L'association a donc rapidement élaboré et créé le site internet www.capa-france.com afin que toute personne intéressée puisse – gratuitement - obtenir des informations légales, fiables et concrètes concernant les Certificats de Capacité et les Autorisations d'Ouverture d'Établissement.
Un projet très « attendu » puisque – jusqu'à la mise en ligne du site internet – nombre de personnes « galéraient » à trouver les bonnes informations, les législations adéquates (et leurs mises à jour régulières), et surtout le « mode opératoire » exact pour constituer une demande de Certificat de capacité.

Une page Facebook a ensuite été créée afin qu'un réseau d'échanges de Savoir (sur ces législations complexes) puisse enfin exister dans un réel esprit d'Entraide, et non de « critiques ».

Parallèlement, « CAPA-FRANCE » a commencé à participer à diverses bourses terrariophiles afin de faire connaitre ses missions et d'être proche des éleveurs et du public.
En moins d'un an, l'association avait déjà participé à une vingtaine de Bourses & Expositions, le site internet avait « explosé » en nombre de visites, la page facebook comptait plus de 450 personnes, et une trentaine de membres actifs avaient adhéré à « CAPA-FRANCE » !
Le but était (et reste) d'être proche de la base, des gens, de répondre aux questions d'un public très souvent désorienté par ces législations difficiles à appréhender, et de proposer des services concrets aux futurs membres de « CAPA-FRANCE ».

Très axée sur la Terrariophilie lors de sa 1ère année d'existence (ses membres fondateurs étant tous terrariophiles), l'association a ensuite choisi d'élargir ses interventions à tout type d'éleveurs (aquariophiles, ornitho., etc...), vu que toutes les législations essentielles sont applicables à tout type de demande de Certificat de capacité, quelles que soient les espèces sollicitées.

A ce jour, « CAPA-FRANCE » est restée fidèle à ses engagements, et ne cesse de prendre de l'ampleur au niveau national. Plus de 1800 personnes qui participent à la page facebook, plus d'une centaine de membres actifs, plusieurs dizaines de milliers de visites sur le site internet et de plus en plus de Bourses qui sollicitent la présence de CAPA-FRANCE.

Soucieux de répondre aux attentes des éleveurs, CAPA-FRANCE a décidé de mettre en place de nouvelles actions et projets :

Capa2Nos « Délégués régionaux » :
Ils représentent CAPA-FRANCE et propagent l'Esprit de l'association nationale au sein de leur région respective.
Nos Délégués régionaux gèrent les stands « CAPA-FRANCE » (dans leur région), et prodiguent - une fois par an - une formation théorique à la Législation aux membres « CAPA-FRANCE » de leur région.

Ce « module de formation à la Législation » a été élaboré par le Bureau de l'association, et est identique pour toutes les régions. Ces formations ont généralement lieu une fois par an vers le mois de mai et font l'objet d'une attestation de stage de 7 heures qui peut se rajouter comme attestation au CDC pour nos membres y ayant participé.

Les Délégués régionaux assurent également le suivi individuel des dossiers CDC de nos membres, et ce au sein de leur région : aide à la compréhension des trames fournies par les DDPP, échanges d'expériences, lecture et relecture des dossiers, etc...
Par contre, ils ne font pas le dossier « à la place » du membre !

Même si – à l'heure actuelle - les 13 régions ne sont pas encore « couvertes » par un Délégué régional, l'association compte sur l'Entraide et la Solidarité des membres actuellement suivis, pour pouvoir – dans l'avenir - pallier à ce manque actuel.

Toutefois, comme le dit le proverbe « Rome ne s'est pas construit en un jour », et nous préférons rester fidèles aux principes et règles de l'association, et avancer « lentement mais sûrement ».

La mise en place du « Parcours Compagnonnage Capa-France » :
L'Arrêté du 12 décembre 2000 fixant les diplômes et les conditions d'expérience professionnelle requis par l'article R. 413-5 du code de l'environnement pour la délivrance du certificat de capacité pour l'entretien d'animaux d'espèces non domestiques (JORF du 11/02/2001), précise qu'il faut un enseignement théorique d'au minimum vingt heures complété par une expérience pratique d'au minimum cinquante heures pour pouvoir passer son CDC.

Partant du constat que ces heures obligatoires pour passer son Certificat de Capacité, sont relativement onéreuses si l'on suit un parcours « classique » (exemple : certaines formations « généralistes » coûtent parfois plus de 1000 € par semaine !), nous avons voulu offrir, aux membres actifs de « CAPA-FRANCE », des formations théoriques et pratiques gratuites !

Fidèle à ses objectifs et à son esprit d'Entraide, l'association ne souhaitait pas rentrer dans cette « logique commerciale & pécuniaire » et a donc décidé de mettre en place des formations théoriques et pratiques.
Ce projet appelé « Parcours Compagnonnage Capa-France » a été calqué sur le principe même du « compagnonnage de métier ». Le stagiaire va effectuer ses stages pratiques auprès de titulaires du Certificat de Capacité, membres de « CAPA-FRANCE » (Délégués régionaux et membres de notre « Fédération d'Éleveurs Capacitaires » (FEC)).

Cependant, CAPA-FRANCE a souhaité poser des conditions pour accéder à ce « service ». Il faut donc être membre de l'association depuis 1 an et s'y être investi de façon concrète (participations aux bourses et expos, soutien concret sur les stands, implication spontanée dans l'association, etc...) afin d'accéder à ce service.
Cette condition « sine qua non » a été mise en place et exigée lors de la mise en place du projet « Parcours Compagnonnage », et ce afin d'éviter que les personnes « profitent » de ce système sans rien offrir en retour à l'association.

Le stagiaire va y acquérir connaissances et pratiques, lui permettant ainsi de rassembler des attestations de stages correspondant aux exigences légales.

Capa3La création de la « F.E.C. CAPA-FRANCE » (Fédération d'Éleveurs Capacitaires)
Afin de « s'ouvrir sur l'extérieur », l'association a souhaité s'ouvrir aux titulaires du Certificat de Capacité en créant une Fédération d'Éleveurs Capacitaires, mais pas à n'importe quel prix !

Le but étant de fédérer ces éleveurs titulaires du Certificat de Capacité (quelles que soient les espèces maintenues par ces membres), nous souhaitions créer cette Fédération – interne à l'association nationale CAPA-FRANCE – afin de rassembler des personnes pour qui le partage des connaissances reste un élément essentiel de leur Passion.

Les membres FEC s'investissent donc dans le cadre du « Parcours Compagnonnage Capa-France ». avec pour missions de partager & de transmettre leurs connaissances – gratuitement - auprès de nos membres actifs, par le biais des formations pratiques décrites en supra.
Ils accueillent ainsi des membres inscrits dans le dispositif de formation « Parcours Compagnonnage Capa-France » afin de leur prodiguer des heures de stages théoriques et pratiques gratuites.

Ces membres FEC adhèrent donc bien à l'Esprit d'Entraide de notre association nationale et au principe même que le Savoir se doit d'être partagé et non « monnayé ».

L'instauration de la « Charte déontologique sur la Faune sauvage captive »
« CAPA-FRANCE » a souhaité mettre en place un ensemble de règles applicables à tout éleveur d'animaux d'espèces non domestiques.

Il s'agit d'un ensemble de 9 règles d'Éthique élaborées pour le « bien-être » des animaux maintenus en captivité, car force est de constater qu'il y a de plus en plus de dérives dans ce milieu et que c'est toujours l'animal qui en paye le prix ! Voilà donc ces 9 règles qui nous semblent fondamentales :

1.  Respecter les Législations
2.  Réfléchir et apprendre avant d'acquérir l'animal
3.  Transmettre toute information lorsqu'on cède un animal
4.  Privilégier le bien-être de l'animal à sa propre envie d’avoir
5.  Valeurs marchandes et sélections artificielles
6.  Ne jamais libérer un animal exotique dans la nature
7.  Partager les connaissances, échanger, apprendre
8.  Participer à la sauvegarde de la biodiversité (élever pour ne plus prélever)
9.  Adhérer à cette Charte en connaissance de cause
Cette Charte constitue donc l'Éthique même de Capa-France en ce qui concerne la Faune sauvage captive et nous demandons à nos membres, partenaires et éleveurs capacitaires de l'appliquer et de la diffuser...

Forte de ses nombreux projets et d'un Esprit d'Entraide et de Solidarité spécifique, « CAPA-FRANCE » s'est entouré de partenaires à caractère scientifique, tels que « Scorpions World », « Venom World », la « Banque de Sérum Antivenimeux », la « Fédération française d'Aquariophilie », ou « Snake Vipera ».
Ces associations et/ou Fédérations – que nous tenons à remercier au travers de cet article - se sont ralliées autours de l'Éthique de l'association, relayant réguliè-rement nos missions & avancées de nos projets...
Force est donc de constater que « CAPA-FRANCE » s'est rapidement développé et que les projets d'association répondent effectivement à une demande de plus importante de la part des personnes qui maintiennent ou souhaitent posséder des animaux d'espèces non domestiques .


Il est important de noter que la génération actuelle d'éleveurs/vendeurs/acquéreurs ne pouvant plus être « éduquée/sensibilisée », il nous faudra prendre le temps d'aller dans les écoles, et de faire de la « prévention » quant à la multiplication de pratiques douteuses qui mettent en péril le bien-être de ces animaux captifs. Même si le constat est assez « amer », nous n'imaginons pas que certaines pratiques pourront évoluer d'une façon positive si personne ne se mobilise


  Capa logo2

 

proposition_pub2.jpg