jaccuseJ'accuse !


Non, ce n'est pas un film sur Zola et l'affaire Dreyfus mais une tribune, signée par le politologue Paul Aries, parue dans Le Monde.

Paul Ariès considère que le véganisme veut en fait en finir avec toute forme de prédation animale et que cette pensée « ouvre des boulevards aux idéologies les plus funestes mais terriblement actuelles ».

J'accuse les végans de cacher leurs véritables projets ...
J'accuse les végans de mentir ...
J'accuse les végans de prendre les gens pour des idiots ...
J’accuse le véganisme d’aboutir à un relativisme éthique ...
J’accuse les végans d’abuser celles et ceux qui aiment les animaux ...
J’accuse les végans d’être des apprentis sorcier ...
J’accuse les végans de nous prendre pour des imbéciles ...
J’accuse les végans de mentir et de le faire sciemment ...

Le véganisme est une pensée racoleuse mais glissante, car elle ouvre des boulevards aux idéologies les plus funestes mais terriblement actuelles. Le grand mystère de l’anti‐anthropocentrisme végan proclamé est de déboucher sur un hyperanthropocentrisme transhumaniste nourri de fantasmes de toute‐puissance.

A lire ici

proposition_pub3.jpg