AneProvence1L'âne de Provence


Demandez à un ancien quel âne il a connu ? Il vous répondra presque à coup sûr : c’est l’âne gris avec la croix sur le dos, qui vit en Provence, c’est l’âne de la crèche, l’âne d’Alphonse Daudet… Bref l’âne de Provence.

AneProvence6Historique de l’âne de Provence
Cet âne était utilisé dans le Sud Est de la France par les bergers pour la transhumance. Plusieurs circuits de transhumance se déroulaient chaque année la plupart du temps au départ des Alpilles pour remonter jusque dans le Vercors, en Savoie et Haute Savoie, ce qui explique d’ailleurs les autres appellations : Ane de Savoie, Ane de la Crau qui lui sont parfois données. Au début du XXè siècle on comptait plusieurs milliers d’animaux (environ 13000 têtes) sur le territoire et puis avec la mécanisation les bergers l’ont utilisé de moins en moins pour, dans les années 60 tomber à environ 2000 animaux recensés jusqu’à seulement 330 en 1993.

En transhumance, ces ânes étaient utilisés essentiellement bâtés pour porter de lourdes charges en montagne pour ravitailler les bergers et les troupeaux en altitude. Des bâts adaptés enveloppant l’animal étaient utilisés. Des photos montrent aussi l’âne, aux premières neiges, descendant avec des bâts spéciaux les agneaux âgés de quelques jours. Sa morphologie s’est adaptée à son utilisation ce qui explique son ossature forte.

Dans les années 70/80, quelques passionnés ont entrepris de recenser le cheptel et avec l’aide des Haras Nationaux ont organisé les premiers rassemblements d’Anes de Provence. Lors de ces rassemblements, par comparaison, mensurations ils ont proposé le premier standard qui a permis de faire une première sélection. En 1992, l’Association de l’Ane de Provence est née et a continué le travail de recensement pour proposer aux Haras Nationaux et au ministère de l’agriculture de faire reconnaître cette race : c’est en 1995 que la reconnaissance a eu lieu. Des changements sont intervenus pour toutes les associations nationales de race qui sont devenues en 2018 et 2019 « Organisme de Sélection. »

AneProvence3Le Stud Book de l’âne de Provence
C’est la troisième race reconnue en France en 1995 et le stud book est fort de plus de 1500 animaux inscrits. Malheureusement depuis quelques années le nombre des naissances a dramatiquement chuté puisque nous avons eu moins de 20 naissances dans les années 2017/2018. Les premières estimations pour 2019 donnent au moins 30 naissances. Il nait environ autant de femelles que de mâles. Les femelles doivent être confirmées à partir de 3 ans et avant leur première mise bas pour que l’ânon soit dans la race et la saillie doit être faite avec un baudet (mâle entier passé devant la commission d’approbation qui donne l’autorisation de reproduire dans la race). Pour ce qui concerne les mâles, seuls les plus beaux sujets porteurs d’un potentiel en terme d’amélioration génétique obtiendront l’approbation de baudet. Le livre généalogique de l’âne de Provence est un livre ouvert c’est à dire que nous pouvons prendre des ânes d’origine non constatée qui correspondent aux standards de la race car nous ne souhaitons pas passer à côté de sujets exceptionnels d’autant que dans les montagnes il y a encore un potentiel important chez les bergers qui ont su garder malgré la modernisation du transport quelques ânes qui ne viennent pas forcément dans les concours traditionnels.

Berceau de la race
Le berceau traditionnel de la race est très étendu puisque couvrant 3 régions : une partie de l’Occitanie anciennement Languedoc-Roussillon, PACA et Rhône Alpes ; cela s’explique par le fait que ces ânes étaient utilisés par les transhumants et donc présents dans ces trois régions au moins un moment de l’année avec les moutons.

AneProvence4Standard
1) C'est avant tout un âne rustique, solide, à ossature forte, qui ne craint pas de porter de lourdes charges même en terrain accidenté. Calme et patient, il est facile à dresser.
2) TAILLE : à l'âge de 3 ans la taille souhaitée est :
   - 120 cm à 135 cm pour un mâle
   - 117 cm à 130 cm pour une femelle
Une tolérance est admise en présence d'animaux présentant un type et une conformation excellents.
3) ROBE : la robe la plus typique est de type "gris tourterelle"(reflet rosé). Mais selon les sujets, le gris peut varier des teintes très claires aux teintes foncées, avec sur le dos une bande cruciale, bien marquée, toujours présente. Ces différentes teintes de gris sont toujours uniformes, à l'inverse des robes "poivre et sel" des ânes de type andalou.
Toutes les autres robes sont exclues.
4) TETE : Plutôt forte. Le chanfrein large est rectiligne parfois terminé par un bout de nez fuyant.
Le tour des yeux est souvent éclairci.
Le front, les oreilles et le bord des yeux sont presque toujours teintés de roux.
Le bout du nez est généralement éclaici.
Les yeux en amande cerclés de noir.
5) OREILLES : Les oreilles sont plantées au sommet du crâne et orientées vers l'avant lorsque l'animal est attentif.
6) ENCOLURE : épaisse de longueur moyenne.
7) MEMBRES : solides, à ossature forte, peuvent être marqués par le dessin de zébrures plus ou moins nombreuses. Souvent on notera au moins une zébrure dessinée en diagonale sur les antérieurs, au niveau des avant-bras.
8) CORPS : Dos fort et droit, rein court et musclé, près de terre.
9) ARRIERE-MAIN : Croupe épaisse et ronde.
10) SABOTS : Plutot forts.

AneProvence5Contrôle de filiation
Afin d’assurer une traçabilité et un contrôle qualité, la commission su Stud Book de l’Ane de Provence a mis en place une procédure de contrôle de filiation pour les petites femelles qui naissent. Au moment de l’identification sous la mère, une prise de sang est effectuée à la mère et à la petite ânesse pour contrôler par comparaison ADN s’il s’agit de la bonne mère et du bon père (déclaration de saillie) puisque les baudets agréés ont eux aussi un prélèvement sanguin afin de connaître leur génotypage. Cela permet d’identifier avec certitude la femelle et de connaître parfaitement sa lignée.

Les Rendez vous de l’âne de Provence
Il y a des rendez vous incontournables si vous voulez voir des rassemblements d’ânes de Provence et des éleveurs.

Nous démarrons ces rendez vous de bonne heure avec Cheval Passion à Avignon, en principe la troisième semaine de janvier.

Le premier rassemblement de l’année se tient le deuxième mercredi de février à Saint Martin de Crau pendant la foire du Mérinos. Au cours de ce rassemblement sont examinés : les candidats au Registre des Hongres, les femelles à confirmer à partir de 3 ans pour produire dans la race et les ânesses à titre initial, saillies par un baudet agréé, pour entrer au Stud Book de l’Ane de Provence. Un concours de modèles clôture ce rassemblement.

Fin février/début mars les Anes de Provence participent au Salon International de l’Agriculture pendant 8 jours à Paris. Un mâle et une femelle sont sélectionnés et participent au Concours Général Agricole. C’est une grande récompense pour un éleveur qui couronne le travail de sélection dans son élevage. Le mâle participe au trophée national de l'âne, compétition officielle qui réunit un mâle de chacune des 7 races reconnues en France ; cette compétition comprend 6 épreuves : complicité, bât, traction de précision, traction de force, maniabilité attelée aux points et maniabilité attelée de vitesse.

Les journées nationales de l’ANE DE PROVENCE se déroulent sur deux jours à Uzès au sein des Haras Nationaux. Durant ces deux journées des épreuves du PEJET (parcours du jeune équidé de travail) organisées par la SFET (Société Française des Equidés de Travail) ont lieu : Modèle et Allures, Education, Travail en main, Travail à pied, Bât, Attelage, Traction …plus les épreuves de Qualification loisir et les épreuves d’Equidés Cup (bât, traction et attelage) pour les ânes âgés de 4 ans et +.

AneProvence7Organisation de la filière
A l’heure actuelle les 7 races reconnues par le Ministère de l’Agriculture et l’IFCE sont :
   - deux races grises avec la croix de St André: l’âne de Provence et l'âne du Cotentin ;
   - deux races marron avec la croix de St André : l'âne normand et l'âne bourbonnais ;
   - Le baudet du Poitou ;
   - Le grand noir du Berry ;
   - L'âne des Pyrénées.

Ces 7 races sont regroupées dans la fédération France ânes et mulets.

France ânes et mulets est l’une des composantes de la maison mère des Equidés de Travail la SFET. Les deux autres composantes de la SFET sont les 9 races des chevaux de trait et les 9 races des chevaux de territoire.

Vous trouverez tous les renseignements sur le site internet de l’Association de l’Ane de Provence : www.anedeprovence.org


 Texte et photos : Elisabeth Bignon

 

proposition_pub2.jpg