Boulonnais belierLe mouton boulonnais : un sacré morceau


Les races du nord de la France partagent une caractéristique commune : leur grand format. Dans les Hauts de France, comme de l’autre côté de la frontière, surtout en Wallonie, on aime que les animaux soient grands, costauds, et… beaux évidemment.

Landais1Le mouton landais


Le mouton Landais est l’une des plus anciennes variétés de France. L’effectif dépassait 250 000 têtes au XIXè siècle sur un territoire compris entre Bordeaux et les Pyrénées.

Merinos1Le Mérinos de Rambouillet : un musée à pattes


La race Mérinos de Rambouillet est un objet patrimonial unique en son genre : c’est une sorte de musée sur pattes.

Brebis corse1Laitière, rustique et économe en temps et en intrants : la brebis corse


La brebis corse originaire de l’île montagneuse et sèche du même nom, est depuis toujours un pilier de l’économie agropastorale de la Corse. Longtemps repliée sur elle-même, se méfiant de tout temps des invasions barbaresques, la population de la Corse, s’est longtemps cantonnée dans les régions montagneuses de l’île développant une agriculture vivrière basée sur l’élevage extensif des brebis et des chèvres pour la production laitière, avec un système original de double transhumance, l’hiver le long du littoral où la douceur du climat permettait de faire pacager les brebis dans les zones marécageuses infestées par la malaria, l’été, où les troupeaux transhumaient alors en haute montagne.

Denved ar vroLe mouton de Belle-Île


Le mouton de Belle-Ile est un survivant de « la race de deux » décrite dans les ouvrages zootechniques du 19è siècle. Cette race est le résultat d'un croisement entre le mouton « originel » de Bretagne (le « Landes de Bretagne ») et un mouton flandrin amené par les hollandais au 18è siècle sur la côte atlantique (lors des travaux de drainage et poldérisation).

proposition_pub2.jpg