HippoLa personnalité juridique attribuée à des … hippopotames !


C’est la justice américaine qui a reconnu ce droit à un troupeau d’hippopotames redevenus sauvages après disparition d’un zoo privé.

Echappé du zoo privé de Pablo Escobar, le tristement célèbre trafiquant de drogue colombien, ces hippopotames se reproduisent sans limites et posent désormais des problèmes de sécurité.
La justice colombienne a ordonné leur castration par voie chimique, à l’aide de fléchettes.
Mais les « protecteurs des animaux » affirment que cette méthode est risquée pour les animaux et préfèrent une castration médicale. C’est dans ce but qu’ils ont demandé l’avis d’experts américains. Pour que ces derniers puissent témoigner au nom et en faveur des animaux, la cour américaine leur a donné une personnalité juridique.

Ces animaux ont donc désormais la possibilité d’exercer un droit légal en leur nom propre.
Ne riez pas ! Bientôt nous irons voter entre un hippopotame et un éléphant !

Cette décision ravit bien entendu les animalistes et probablement les 180 000 personnes qui ont signé la pétition de 30 millions d’amis demandant cette personnalité juridique. 180 000 signatures ! Rappelons que la France compte plus de 65 millions d’habitants ! …


Photo : Herbert Bieser - Pixabay

 

 

proposition_pub2.jpg