Logo Ministere agriculture alimentationArrêté "manifestations animalières"
Le bureau de la protection animale du Ministère de l'agriculture et de l'alimentation prépare actuellement l’arrêté prévu par l’article L.214-7 du Code rural. Les parties prenantes étaient convoquées pour une conférence téléphonique regroupant plus de 30 participants ! L'article du Code rural prévoyant cet arrêté date de 2008. Pourquoi subitement une telle urgence ?

Il est facile d’imaginer les problèmes posés par une réunion téléphonique regroupant une trentaine de personnes plus les représentants ministériels. Par expérience, nous savons qu’une conférence téléphonique ne réunissant qu'une dizaine de personnes est déjà pratiquement impossible à gérer.
A moins qu’il ne s’agisse que d’une réunion « directive » n’autorisant que très peu d’échanges entre les participants voire simplement les informer de décisions déjà prises en amont.

Dans la cacophonie immanquable qui régnera, il aurait été impossible d’identifier correctement les différents interlocuteurs ou de présenter congrûment les arguments de chacun. Les problèmes de réseaux qui pouvaient apparaître sont également à prendre en compte.

Considérant l’absence d’urgence de cette réunion et les difficultés citées ci-dessus, il nous a paru très important de la reporter à une période où elle pourra se tenir physiquement.

Cette demande a été faite auprès du bureau de la protection animale mais elle est restée sans réponse.

Nous avons donc pris l'initiative de contacter tous les destinataires du courriel de convocation en leur proposant de demander un report.

Les organismes et associations signataires ont répondu favorablement et, en leur nom, nous avons demandé aux parlementaires d'intervenir auprès de Monsieur le Ministre de l'agriculture et de l'alimentation, afin que cette réunion, dont les conséquences seront très importante pour nos activités, soit reportée à une date où elle pourra se dérouler de manière acceptable.
Le cabinet du ministre de l'agriculture a également été interpelé.

La réponse est arrivée ce 25 mars : la réunion est reportée à une date ultérieure.

C'est indéniablement une victoire et ProNaturA tient à remercier les organisations et associations qui l'ont suivi dans cette démarche :

Outre ProNaturA France (représentant, entr'autres, la Fédération Française des volailles, la Fédération Française d'Aquariophilie, Races de France, le Club Français des Amateurs de Furets, le Livre Officiel des Origines Françaises, l’Union Ornithologique de France, l'Association pour l'Étude et Préservation des Psittacidés Sud-Américains, Spaycific Zoo, World Pheasant Association France, La Ferme Tropicale, le Syndicat National des Vétérinaires d'Exercice Libéral) ;

* Fédération Française d’Aquariophilie (représentant également l’Association France Cichlid et Récif France) ;

* Syndicat des professionnels de l'animal familier - PRODAF ;

* Société Protectrice des Animaux ;

* Syndicat National des Professions du Chien et du Chat ;

* Fédération nationale professionnelle de la distribution spécialisée jardin et animalerie.

proposition_pub1.jpg